Escale à Annecy parmi les fondations françaises

Escale à Annecy parmi les fondations françaises
décembre 16, 2014 Emilie Dromzée

Ariadne workshop in Annecy

A l’occasion de la réunion annuelle des fondations françaises du 10 au 12 décembre à Annecy, Ariadne était invitée à présenter son réseau et lancer le débat sur les donateurs du changement social et des droits humains.

Qui sont les membres d’Ariadne ? Comment collaborent-t-ils au niveau européen pour progresser et innover pour l’appui financier aux acteurs du changement social et des droits humains ? Comment définir le changement social ? Quels outils concrets sont mis à disposition des donateurs pour maximiser l’impact de leurs ressources ? Autant de questions qui ont été abordées durant la table ronde consacrée à Ariadne. M. Beaujolin, président de la Fondation des droits de l’Homme au travail, a illustré une action soutenue par un membre d’Ariadne,  au travers de ses projets audacieux de soutien à l’action collective des salariées des entreprises des pays en voie de développement.

Plus de 200 représentants de fonds et fondations françaises étaient rassemblés  à l’invitation du  Centre Français des Fonds et Fondations pour sa 10ème édition de l’Atelier des Fondations.  « L’Homme au cœur du projet des fondations »  était placé au centre de cette rencontre annuelle riche de débats et de rencontres chaleureuses.

Dans un monde en mutation,  le dynamisme de la philanthropie française se constate par le nombre de fondations mises en place depuis les années 2000. Ce secteur centré sur l’intérêt général connait aujourd’hui beaucoup de nouveautés, parfois sources d’ouverture mais également de contraintes et de pressions. Ce séjour a été l’opportunité de traiter les problématiques des fondations françaises dans un climat national et international qui pose de nombreux défis notamment en ce qui concerne la gestion des risques, les ressources humaines, l’innovation sociale et technologique, les réformes fiscales, les relations avec les bénéficiaires  ainsi que la gouvernance. Les thèmes de l’éducation et de la fin de vie ont également été discutés.

La communauté francophone d’Ariadne rassemble aujourd’hui 34 personnes. L’intérêt montré pour Ariadne lors de ce premier échange est un signe prometteur pour le développement notre réseau au pays des droits de l’Homme.

Emilie Dromzée